Mobirise Website Creator

Le dosage en Sélénium - Chevaux

Mieux vaut prévenir que guérir !

Plusieurs d’entre vous avez probablement déjà procédé au dosage du sélénium chez vos chevaux, ou en avez déjà entendu parler. Il est essentiel de connaitre l’importance qu’apporte ce minéral à votre compagnon.

 

Il faut savoir que dans le secteur, les dosages chez les chevaux testés se retrouvent souvent sous les valeurs normales étant donné que les sols du Québec sont grandement déficients en sélénium et que l’alimentation demeure la seule source d’approvisionnement de ce minéral pour les chevaux. Il est reconnu que les sols de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont particulièrement déficients, il est donc difficile pour les plantes (tel que le foin) d’en emmagasiner. D’où la grande importance et même la nécessité de supplémenter nos chevaux en sélénium.

 

Ainsi, le dosage du sélénium est un sujet d’actualité qui nous touche particulièrement... Mais que peut causer une déficience en sélénium ?

 

Plusieurs chevaux se retrouvant sous le seuil des valeurs normales peuvent passer leur vie sans symptôme évident, mais le danger est de développer la maladie appelée myopathie nutritionnelle. Cette maladie musculaire parfois mortelle, aussi appelée la maladie du muscle blanc touche en particulier, les nouveau-nés et les poulains dans leur première année de vie, dont la mère a reçu une ration déficiente en sélénium pendant la gestation et la lactation. Les signes cliniques de la maladie sont en autre des anomalies de la démarche (faiblesse ou raideur), de la difficulté à mastiquer et/ou une coloration brune des urines. Dans les cas sévères, la faiblesse peut conduire à une incapacité de se lever et même à une mort subite en cas d’atteinte cardiaque. Chez l’adulte, les signes cliniques les plus fréquents sont l’atteinte des muscles de la mastication, se manifestant par des joues enflées ou atrophiées, une difficulté à mâcher et à ouvrir la bouche et de l’hypersalivation. D’autres problèmes d’ordre reproducteur comme une mortalité embryonnaire ou une rétention placentaire peuvent également survenir. De plus, le sélénium est un élément indispensable à la constitution d’un système immunitaire efficace autant chez l’adulte que chez le nouveau-né.

 

Tel que mentionné ci-haut, le seul moyen de prévenir efficacement une déficience est compléter leur ration en sélénium et en vitamines. Plusieurs suppléments sont d’ailleurs disponibles selon les besoins de chacun.

 

Quelques suppléments disponibles et leurs principales différences :

 

A) Nutrequin : Supplément de sélénium organique bien absorbé chez les chevaux et de multi vitamines. Disponible en 3 kg et en 10 kg.

 

B) Super Equin Diet : Supplément de sélénium inorganique et de multi vitamines qui convient davantage aux chevaux dont le niveau de sélénium est adéquat. Disponible en 3 kg et en 10 kg.

 

C) Paradox : Supplément qui constitue la meilleure source de sélénium organique sur le marché et d’antioxydant naturel. Disponible en 6 kg et en 18 kg depuis peu (enfin!)

 

D) Vita E : Supplément de sélénium inorganique de base. Disponible en 2.5 kg et en 7 kg. Le moins recommandé, car l’absorption est minime.

 

Pour pouvoir comparer ces suppléments entre eux, il est important de comprendre qu’un sélénium organique sera plus facilement absorbable par l’animal et qu’il est important de supplémenter également en vitamines pour éviter d’autres problèmes.

 

Comment faire un dosage du sélénium chez votre cheval ?

 

Le dosage du sélénium s’effectue via une prise de sang envoyée au laboratoire pour analyse. Le résultat prend environ 2 à 3 semaines à recevoir. Il s’agit d’un excellent moyen de prévention et de contrôle du sélénium chez votre animal. En effet, grâce à cette prise de sang, il est possible pour votre vétérinaire de mieux vous conseiller sur l’approche à adopter pour votre animal particulièrement. De plus, si cette analyse est effectuée sur une base annuelle ou biannuelle cela permettra un suivi plus serré.

 

Pour toutes questions n’hésitez pas à nous contacter.

 

Partagez cet article !